« Stabat Mater dolorosa » (Debout se trouvait la mère de douleur). Il reste toujours des doutes concernant l’auteur et la date du texte commençant par les mots du début du Stabat mater. On suppose qu’il a été écrit en France ou en Italie, probablement entre le 12 ième et le 14 ième siècle.

Quand, en 1727, a été instaurée la Fête de la Vierge des sept douleurs – le 15 septembre – la prière qui était initialement prévue pour un usage privé, a trouvé une place dans le paroissien romain, sous forme d’une séquence.

Le texte a d’innombrables fois été mis sur musique, entre autres par Luigi Boccherini. Ce compositeur a, en plus de la spiritualité sincère et de la simplicité de l’oeuvre, ajouté la touche brillante et originale caractéristique de son oeuvre.

 

droppedimage

Avec l’aide d’un quintette à cordes, Capriola Di Gioia nous fait
revivre ce magnifique Stabat Mater.*

Distribution :
Soprano
Quintette à cordes
Basse continue