Oh, Lead me to some peaceful gloom,
Where none but sighing lovers come,
Where the shrill trumpets never sound,
But one eternal hush goes round.

Dans l’histoire de la musique, Purcell est connu comme un des plus grands compositeurs anglais. C’est surtout son talent exceptionnel pour mettre la poésie en musique qu’on a toujours admiré. Il n’est pas étonnant que Capriola di Gioia ait une préférence pour les chants solos, dans lesquels les paroles trouvent d’une façon toute naturelle mélodie et rythme ;

capriola_di_gioia_kleur9

 

Dans la toute nouvelle représentation All for Love , cette symbiose entre texte et musique devient extrême. Une soprano, une déclamatrice et trois musiciens baroque vous emportent à travers une histoire musicale où les jouissances de l’amour triomphent. Les ‘songs’ de Purcell forment une alliance avec des fragments de All for Love, une tragédie de son contemporain et librettiste John Dryden. L’histoire de l’amour fatal entre Antoine et Cléopatre frappe l’imagination depuis des siècles. Cet amour fatal a aussi inspiré Dryden des vers émouvants, et à Benno Barnard un arrangement contemporain intense. Des échos de All for Love , interprétés par Marieke De Maré, font office de récitatifs poétiques dans ce « mini opéra contemporain » de Capriola di Gioia, dans lequel le verbe parlé et le verbe chanté se retrouvent à l’aveuglette et se renforcent. Ou bien plein de mélancholie, ou alors d’une façon contagieuse ou trempé dans un parlando passionnant.

All of Love est un nouveau pas dans le parcours artistique de Capriola di Gioia, un ensemble qui depuis sa formation s’est laisser emporter par la musique baroque et a une grande fascination pour les aspect théâtraux de ce répertoire. La création de ce spectacle aura lieu en novembre 2011 dans la série SCOOP du Concertgebouw Brugge. Au printemps 2012 ils partent en tournée en Flandre occidentale. 

Texte: des fragments de All for Love de John Dryden (1678) dans un arrangement contemporain par Benno Barnard (Liefdeswoede, 1993).

*

Distribution:

soprano, clavecin et orgue, archiluth et chitarra, viole de gambe, parole